Afficher ses revenus : Essentiel Non ? Mastercartes Solutions

13 05 2016

Mastercartes – Revenus 2015

logo-mastercartes
Leader du numérique et de l’édition Print dans les métiers de la cartographie
Pourquoi communiquer sur Internet son Chiffre d’Affaires ?
La loi Hamon (ordonnance n°2014-86 du 30 janvier 2014) prévoit la possibilité pour les micro-entreprises et les petites entreprises de déposer des comptes annuels simplifiés.
Les micro-entreprises peuvent également déposer une déclaration de confidentialité afin que leurs comptes annuels ne soient pas rendus publics.
Au travers de la loi Macron, le législateur souhaite modifier profondément le microcosme de l’information financière avec la non obligation pour les sociétés de moins de 8 millions d’euros de chiffre d’affaires (soit près de 95% des sociétés françaises) de rendre public leur compte de résultat.

Les arguments entendus pour ne pas publier ses comptes :
Se préserver de la concurrence : cela parait un bien maigre argument d’autant que nos principaux pays partenaires, l’Italie, la Belgique, l’Espagne et même l’Allemagne demandent à ce que les comptes soient publiés, c’est même une exigence en Belgique même si les belges ont la possibilité de ne pas communiquer le montant du chiffre d’affaires. Au Luxembourg, les comptes sont publiés !
Cacher son profit
Masquer sa perte
Ne pas se dévoiler au marché

Les arguments en faveur de la publication :

Etre en règle avec la loi. Le chef d’entreprise peut voir sa responsabilité engagée en cas de liquidation judiciaire  par un créancier qui n’a pas été informé des difficultés par la publication des comptes. Il a été également admis par le Tribunal de Versailles, en 2014, un cas de concurrence déloyale du seul fait de ne pas publier ses comptes.
Etre en règle est pour certains clients un critère de choix fondamental de leurs fournisseurs.
Lorsqu’une entreprise s’abstient de certaines publications dont les comptes, elle s’extrait,  sans en mesurer l’impact, de certains fichiers de prospection et  de classement par catégories d’activité. Adieu prospects, fournisseurs, candidats à l’emploi, acheteurs potentiels de l’entreprise , sélection à une remise de  prix, etc…Les contacts sont rendus plus difficiles.
Maitriser sa communication : lorsque qu’une entreprise rencontre des difficultés se traduisant par des pertes il vaut la peine qu’elle se questionne sur sa communication. Est-il préférable de cacher en laissant courir les rumeurs ou d’afficher ses pertes en les expliquant à ses partenaires et se laisser la possibilité de convaincre ?
Une entreprise doit communiquer pour alimenter les systèmes de veille, rarement sophistiqués, de ses concurrents. Dans la majorité des cas, ils se contenteront de ce que vous leur envoyez. Si vous ne publiez pas les comptes, vous prenez le risque que les concurrents expliquent à vos clients et vos prospects, que vous rencontrez des difficultés financières. Et semer un doute fait souvent plus de ravage que récolter la vérité. Vous risquez aussi de rendre vos concurrents plus agressifs, avec des méthodes douteuses pour obtenir de l’information : faux appel d’offre, faux recrutement voire fausse tentative de rachat de votre entreprise.
Il est préférable de rassurer son environnement même lorsque tout va bien, même avec une rentabilité insolente. Par ailleurs, les gros clients ne vont-ils pas, de toute façon, imposer la communication des comptes ?
Les fournisseurs et les banquiers dans le doute, risquent de s’abstenir de tout crédit.

L’absence de communication aiguise la curiosité et engendre le doute alors que le trop d’informations entraine une sensation de satiété et n’incite pas aux recoupements. Il est ainsi plus facile de convaincre ou d’orienter.

On trouve fréquemment des entreprises qui ne souhaitent pas faire état de leurs gains afin de ne pas inciter leurs clients (grande distribution, grands comptes) à négocier les tarifs à la baisse.

MasterCartesLogos
EDITIONS DES PROFESSIONNELS
Siège social : 34, Avenue du 8 Mai 1945 – 95200 Sarcelles
01 39 85 98 28
SIREN : 789 289 725
SIRET (siège) : 78928972500036
Activité (Code NAF ou APE) : Édition de revues et périodiques (5814Z)
Forme juridique : SASU Société par actions simplifiée à associé unique
Immatriculation 14-11-2012
Son président : Gary Khalifa

Chiffre d’affaires 2015 en augmentation constante : 748 500,00 €

Rapport annuel, le reflet de l’identité de l’entreprise

Le rapport annuel devrait s’afficher sur le web pour chaque entreprise. Ce rapport permet à chacun de connaître le CA de l’entreprise avec laquelle vous aller travailler …
Textes récupérés partiellement sur le site société.com
background-20126_640


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Grevegenerale2016 |
Jeviensdeloin |
Comité des fêtes de GUEUX |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Week1jour
| Da Black Bloggg
| Laveritablevie